Principal cтраница Principal cтраница
Principal cтраница
Principal cтраница
Principal cтраница

Principal cтраница
Principal cтраница Principal cтраница Principal cтраница Principal cтраница

Benjamin Britten / Bendzhamin Britten (la partie III)

nous Reviendrons encore aux opéras. Pour "+яхЁющ эшЁш§" a suivi "…шыыш …Іфф". Ici le compositeur s'adresse à l'amalgame complexe du monde chaleureux du héros. Les bills de Beddu, un jeune marin, une bonne personne, gaie sociable, le fanatisme du maître d'équipage Klegardta résiste. Dans la collision avec lui, le porteur de l'inhumanité, sans souhaiter cela, les Bills tue le maître d'équipage et va sur le supplice.

Le psychologisme Condensé de cet opéra trouve l'expression dans l'opposition rude de la langue musicale des héros : les intonations de Billi Bedda se forment naturellement aux lignes mélodiques, de parenté aux sources nationales. Le maître d'équipage se sert du dictionnaire très limité intonatif rechitativnogo du caractère. Dans les répliques de l'orchestre accompagnant "Ёхёі" du maître d'équipage, se font entendre souvent les détails naturalistes. Comme à "¤ш=хЁх +Ёрщьёх" devant nous le héros octroyé des lignes complexes contradictoires, et c'est pourquoi son image est extrêmement sincère ainsi.

Les Opéras, à qui il n'y a pas de choeur et le ballet, sont absents de l'orchestre encombrant symphonique, les opéras comptés sur la mise en scène la plus portative, est non la fiction de Brittena. On savent de petits opéras-intermèdes à un acte étaient encore à XVIII siècle, au temps de Pergolezi. Les paroles vont non sur la priorité, mais sur ce que dans la lutte pour les destins de vie de l'opéra de Britten à une nouvelle base ramène à la vie les traditions oubliées du genre, de nos jours pas moins important, que dans les années de la naissance "РЩѕцрэъш-уюёяюцш" Pergolezi, un des opéras-intermèdes les plus populaires jusqu'à présent de XVIII siècle.

Dans les recherches de l'antithèse vive au mal et l'obscurité, si déclarant obstinément sur lui-même dans plusieurs compositions de Brittena, le compositeur vient à un grand nombre par celui-là, lié avec l'enfance, la jeunesse, le printemps de la vie. Il se produit comme l'écrivain-musicien avec le livre charmant "Оѕфхёэ№щ le monde ьѕч№ъш" compté sur de jeunes lecteurs. Dans elle prend la combinaison frappante de la profondeur des problèmes mis et la simplicité charmante de l'exposition, obligeant à se rappeler les conversations talentueuses avec la jeunesse de Dmitry Kabalevskogo et Sergey Obraztsova. Mais non seulement le livre s'adresse Britten chez la jeunesse. Les voix timbrées de la marmaille sonnent dans ses plusieurs compositions : à "рюцфхё=тхэёъш§ яхёэюяхэш §" dans la représentation originale sous le nom "-ртрщ=х nous mettrons юяхЁѕ" dans le requiem Militaire et plusieurs autres.

Le monde Complexe chaleureux de l'enfant (au gré du dramaturge et le compositeur touchant les fantômes) est reflété dans l'opéra "¤ютюЁю= тшэ=р". Par le soin de l'initiation de la jeunesse vers "сюыі°ющ ¦ѕч№ъх" on dicte la composition des Versions symphoniques et la fugue au sujet de P±rsella déjà étant mentionné, connu sous le nom "¤ѕ=хтюфш=хыі selon l'orchestre pour ¦эю°хё=тр". Au départ c'était la musique vers le film "Ђэё=Ёѕьхэ=№ юЁъхё=Ёр". Mille lettres de jeunes auditeurs contenant non seulement la reconnaissance, mais, naturellement, et les questions, les conseils, les souhaits, ont suggéré une idée au compositeur sur la création "¤ѕ=хтюфш=хы " à qui au début le sujet de "LсфхырчхЁр" est exposé six fois mais ansamblevyh les combinaisons des groupes d'orchestre, mais puis treize versions solo et la fugue finale suivent. Dès les temps de la symphonie D'enfant de Gajdna les jeunes auditeurs ne recevaient pas un tel cadeau talentueux, gai et utile musical.

Passionné propagando des connaissances musicales dans un grand milieu d'enfant et non professionnel, Britten joue le rôle assez souvent du conférencier, persuadé à l'importance des contacts personnels avec l'auditoire.

Plusieurs de nous ont l'occasion d'écouter ses interventions à titre du pianiste dans l'ensemble avec Piter par le Quai d'escale pendant leurs tournées répétées en Union Soviétique, le voir après le pupitre de chef d'orchestre. Quelle activité diverse et active et à cela quel effort constant vers un but! Sur Brittene on peut dire; c'est le musicien pour les gens.

C'est pourquoi il est naturel ainsi et est régulière l'apparition des oeuvres répondant directement aux appels du jour, sur tout ce qu'inquiète les gens de notre époque. En quelques années avant la Deuxième Guerre mondiale de Britten écrit le choeur "Гр фхьюъЁр=ш¦" sur les mots de R.Suinglera. En 1938 il y a sa Ballade sur les héros. À courageux, comme du bronze sonore de la mélodie frappée sonnaient les vers de V.Odena et R.Suinglera, en chantant les combattants de l'équipe Internationale, les perdus dans les combats pour l'Espagne républicaine. Ici non seulement le talent du musicien, mais aussi le courage du citoyen, osé se produire avec l'oeuvre vivement antifasciste en Angleterre, le cabinet de qui présidait alors Chemberlen. Deux ans plus tard, en 1940, son apparaît tragique "Sinfonia da Requiem" - la résonance directe à la mort des parents. De ces oeuvres, à qui sonne le pathétique civil, le chagrin personnel, la voie directe conduit le chagrin, la haine, l'appel à la résistance et vers le plus considérable de tout qu'est créé par Brittenom, vers le requiem Militaire.

Sur ce que l'a amené au requiem Militaire, Britten dit : "Ї pensait beaucoup des amis qui ont péri dans deux guerres mondiales... Je n'affirmerai pas que cette composition est écrite dans les tons héroïques. Dans lui il y a beaucoup de regret au sujet du passé terrible. Mais c'est pourquoi le Requiem est tourné au futur. En voyant les exemples du passé terrible, nous devons prévenir tels accidents, quel sont тющэ№".

Dans le travail excellent sur Brittene Henri Orlov écrit : "¤хЁтюх l'exécution du requiem Militaire sur les îles Britanniques avait lieu en mai 1962. Bientôt il a contourné les plus grandes salles de concerts de l'Europe et l'Amérique. Aucune composition écrite dans le XX siècle, n'avait pas le succès plus considérable et rapide, que le requiem Militaire de Brittena; l'opinion unanime a proclamé par sa manifestation la plus mûre et éloquente du talent ъюьяючш=юЁр". Pour la caractéristique du succès il suffit de dire que l'assortiment des disques avec l'inscription du requiem Militaire, produit par la société Decca, pendant premier cinq mois s'est séparé au nombre de 200 000 exemplaires.

Britten s'est adressé au requiem, une ancienne forme de la messe chagrine. Ayant pris le texte complet canonique dans la langue latine, Britten introduit parallèlement le texte du poète anglais Uilfrida Owen, le participant de la première guerre mondiale qui a péri le 4 novembre de 1918. "Л Uil'jama Plomera, l'écrivain connu, le poète, le publiciste, était assez de raisons de l'appeler "Ф№фр¦Ёшьё  comme le poète anglais premier, ainsi que les deuxièmes guerres mondiales, qui s'adresse vers regrettant 1945 ainsi que regrettant 1918. De plus... Puisque par la peur de la guerre ob'jat maintenant tout le monde, ses élégies nous sont tournées directement. Eux яЁхфюё=хЁхур¦=".

Le requiem Militaire est écrit pour le choeur mélangé, le choeur des garçons, trois solistes (les sopranos, le ténor et le baryton), l'organisme, l'orchestre symphonique et l'orchestre de chambre. Les deux choeurs, le soprano et l'orchestre symphonique exécutent le texte canonique latin, mais le ténor et le baryton en compagnie de l'orchestre de chambre chantent les vers antimilitaristes d'Uilfrida Owen. Ainsi, dans deux plans, se déploie l'office des morts des combattants périssant. Donc que le texte latin généralise le chagrin de vieille date de toutes les générations, l'anglais, en commémorant la victime de la guerre, s'adresse vers vivant à présent, mais les couches d'orchestre de la sonorité, à la façon des ondes de l'océan sans bornes, font irruption à la conscience de chaque auditeur, - est grandiose ainsi l'impression de Rekviema Brittena tourné non au dieu, mais vers l'humanité.

Bendzhamin Britten est octroyé du talent de la fécondité. De dessous de sa plume sont nées les symphonies, les concerts (de piano, de violon, violonchel'nyj), les cycles des chansons, la multitude de musique de chambre.

< nous revenons